Dossier
Le Syndicalisme dans la 2° guerre mondiale

Le 16 Aout 1940, les organisations patronales et ouvrières sont dissoutes. Le 4 octobre 1941, la “Charte du Travail” crée un syndicat unique patrons et ouvriers. Dans le syndicat du Nord et du Pas-de-Calais on débat sur la position à prendre face au “diktat de Vichy”. Les militants s’engagent dans la résistance et sont actifs au moment de la Libération.

Découvrir

Flash-Back
1968 : Le syndicalisme interdit à la Maison Familiale de Cambrai

1968 : l’un des acquis syndicaux est la reconnaissance de la Section Syndicale d’Entreprise. A la “Maison Familiale de Cambrai”, François Bourély est décidé à créer une section syndicale CFDT digne de ce nom. Le Directeur Général, lui, ne recule devant rien pour l’en empêcher : intimidation, contre-manif, appel aux Renseignements Généraux, tracts, perturbation de conférence de presse, etc… Incroyable histoire d’un « Syndicalisme interdit ».!

Découvrir

Le Saviez-vous ?
J.O. 2004 : la CFDT soutenait la candidature de Lille

Cette année est une année olympique. Occasion de se souvenir : le 24 juin 1995, est annoncée la candidature de Lille pour les Jeux olympiques de 2004. Mais le 7 mars 1997, déception : Lille ne fait pas partie de la “short list” choisie par le C.I.O. Finalement c’est Athènes qui obtiendra l’organisation des Jeux. La CFDT avait été le seul syndicat, aux côtés du monde politique, économique, sportif, à soutenir une telle candidature. Explications de ce soutien.

Découvrir

Portraits de Militants
Emile MAIRESSE : un étonnant parcours de compétences

Fils d’ouvrier, Emile Mairesse travaille d’abord aux “vins Maillard” où il reste un “syndicaliste caché” jusqu’en Mai 68. Délégué syndical, il “monte” à Paris pour négocier la 1ère convention collective des “Vins et Spiritueux”. Président de la CFDT de Cambrai, il fait face au conflit de la “Maison Familiale”. Au chômage, il reprend des études, passe un DEUG de gestion et devient auditeur en expertise comptable … Et le souci de se former ne le quittera jamais.

Découvrir

Portraits de Militants
Robert TONNOIR, ouvrier valenciennois, résistant

Revenu vivant de sa déportation en Allemagne durant la 2° guerre mondiale, Robert Tonnoir participe à la renaissance du syndicalisme CFTC à Valenciennes-Denain. Après 1964, il est un véritable animateur de la CFDT dans le Valenciennois et se bat pour le renouveau économique et social du territoire avant de quitter ses foncions en 1979, terrassé par la maladie.

Découvrir

Portraits de Militants
Eugène DESCAMPS, un gars du Nord à la tête du syndicalisme

Né à Lomme, Eugène Descamps s’engage très vite dans la JOC où il devient permanent pour la Région Nord puis en Alsace Lorraine. La CFTC locale lui de mande d’organiser la sidérurgie. Il devient Secrétaire Général de la Fédération de la Métallurgie CFTC, puis en 1961 de la CFTC. Il est la “cheville ouvrière” de l’évolution de la CFTC vers la CFDT dont il restera secrétaire général jusqu’en 1971. Il décède en 1990.

Découvrir

Portraits de Militants
Renée LAMBERT : la défense des femmes et du textile

Née en 1918, élevée par un oncle et une tante à Lille, Renée apprend le métier de modiste. Après guerre, au chômage, elle devient permanente à Lille chargée des syndicats féminins. Installée à Paris, elle est une des rares femmes à accéder à des responsabilités syndicales. Après mai 68, de retour à Lille, elle travaille chez Maniglier. En 1979, elle siège au Comité Economique et Social National. Elle décède en 2008.

Découvrir

Journée des Femmes : pourquoi le choix du 8 Mars ?

On a souvent attribué le choix de la date du 8 Mars “Journée des Femmes” à la grève de femmes couturières à New-York en 1857. Or cet évènement n’a jamais eu lieu. Françoise Picq, historienne au CNRS, explique la véritable origine.

Découvrir

Février : Création de l’hebdo Le Nord Social (1920)

Le plus important journal hebdomadaire ouvrier du Nord a été créé en 1920 par l’Union des Syndicats Libres du Nord. En 1937, son tirage atteint chaque semaine 62500 ex ! Sabordé en mai 1940, il reparaît en Octobre 1944…jusqu’en janvier 1953 où il se transforme en édition régional de Syndicalisme jusqu’en 1972 !

Découvrir

Portraits de Militants
Charlemagne BROUTIN, “l’Empereur du Nord”

Charlemagne Broutin, né à Carvin en 1884, est ajusteur à la Compagnie des Chemins de Fer du Nord à Hellemes. Il adhère à la CGT, puis démissionne pour fonder le syndicat professionnel des Cheminots, et à Paris celui des Métallos. Revenu à Lille en 1921, il crée l’Union régionale des Syndicats CFTC dont il est le 1er secrétaire général. Sous son impulsion, le syndicat se développe. Il a des liens étroits avec la Confédération. Il décède en 1963.

Découvrir

Portraits de Militants
Roger LEDROLE et son souci de justice pour les travailleurs

Né le 31 mai 1927, Roger est victime en 1944 d’un très grave accident du travail qui lui arrache le bras droit. A Usinor Trith il s’occupe du collectage des cotisations, des distributions de tracts. Il devient secrétaire général de l’Union Locale de Valenciennes, siège au prud’hommes et crée en 1972 une commission juridique au rayonnement indiscutable. Il gardera toujours chevillé au corps son souci de justice pour les travailleurs.

Découvrir