Le T.E.R. : à l’origine, une idée CFDT de 1978 !

Au cours d'une discussion entre militants CFDT à la fin d’une manifestation sur l’emploi à Raismes, une idée surgit : et si l'usine construisait des trains régionaux pour transporter les habitants ? L'idée cheminera dans les bureaux du Président de Région d’alors (Pierre Mauroy) et donnera naissance au TCR, devenu en 1986 le TER. Une "invention CFDT" peu connue des utilisateurs du TER !

Le Syndicalisme dans la 2° guerre mondiale

Le 16 Aout 1940, les organisations patronales et ouvrières sont dissoutes. Le 4 octobre 1941, la "Charte du Travail" crée un syndicat unique patrons et ouvriers. Dans le Nord et le Pas-de-Calais on débat sur la position à prendre face au "diktat de Vichy". Les militants s'engagent dans la résistance et sont actifs au moment de la Libération.

1968 : à la Maison Familiale (Cambrai), le syndicalisme interdit !

1968 marque la reconnaissance de la Section Syndicale d’Entreprise. A la "Maison Familiale de Cambrai", François Bourély est décidé à créer une section syndicale CFDT digne de ce nom face au Directeur Général : intimidation, contre-manif, appel aux Renseignements Généraux, tracts, etc... Incroyable histoire d’un Syndicalisme interdit !

Robert TONNOIR, ouvrier valenciennois, résistant

Revenu vivant de sa déportation en Allemagne durant la 2° guerre mondiale, Robert Tonnoir participe à la renaissance du syndicalisme CFTC à Valenciennes-Denain. Après 1964, il est un véritable animateur de la CFDT dans le Valenciennois et son renouveau économique et social avant de quitter ses foncions en 1979, terrassé par la maladie.

Eugène DESCAMPS, un gars du Nord à la tête du syndicat

Né à Lomme, Eugène Descamps s'engage très vite dans la JOC où il devient permanent pour la Région Nord puis en Alsace Lorraine où la CFTC lui demande d'organiser la sidérurgie. Il devient Secrétaire Général de la Fédération de la Métallurgie CFTC, puis en 1961 de la CFTC. "Cheville ouvrière" de l'évolution de la CFTC vers la CFDT, il restera secrétaire général jusqu'en 1971. Il décède en 1990.

Renée LAMBERT : la défense des femmes et du textile

Née en 1918, élevée par un oncle et une tante à Lille, Renée apprend le métier de modiste. Après guerre, au chômage, elle devient permanente à Lille chargée des syndicats féminins. Installée à Paris, elle est une des rares femmes à accéder à des responsabilités syndicales. Après mai 68, de retour à Lille, elle travaille chez Maniglier. En 1979, elle siège au