Flash-Back
1973-75 : le conflit de la C.I.P. à Haisnes

ECOUTEZ LE RECIT DU CONFLIT, AVEC DES TEMOIGNAGES D’OUVRIERES

La C.I.P. n’est en fait que le successeur de la confection de lingerie masculine Bailleul de Haisnes-lez-La Bassée qui a déposé le bilan en décembre 1973.

Après une première tentative de reprise en février 1974 sous le nom de Bailleul S.A., cette confection devient, en novembre 1974, par le rachat de l’industriel Furnon, la C.I.P. En juillet 1975, le confectionneur d’Alès se retire de l’affaire et se met en cessation d’activité. Tout le personnel doit être licencié. C’est alors que les ouvrières commencent une lutte qui durera 2 ans.

Le 18 juillet 1975, elles décident d’occuper l’usine et d’organiser une action devant conduire à la reprise de la confection. Elles établissent des roulements nuit et jour, les dimanches et jours de fête afin d’assurer la continuité de l’occupation et de montrer leur détermination. De nombreux travailleurs de la région les soutiennent par différentes actions : ils relaient les ouvrières pendant leurs jours de congés, ils distribuent des tracts, ils organisent des réunions d’information, de soutien et de popularisation du conflit.

Les ouvrières de la C.I.P., quant à elle, remettent en route la production pour permettre le financement de leur action. Elles établissement une Assemblée générale toutes les semaines pour discuter des problèmes et trouver des solutions. Elles créent

un Comité de grève et des groupes de travail, élus par l’A.G., pour s’occuper des problèmes financiers, de transports, d’entretien des locaux, de chauffage, etc...

En novembre 1975, un tour de France est organisé pour populariser leur lutte. De même, des meetings sont organisés dans l’entreprise et, le 21 février 1976, des milliers de travailleurs décident de faire «une marche sur la C.I.P.» par solidarité aux ouvrières. Elles vont plus loin dans leur action en occupant les locaux de FR3 (avec les travailleurs des établissements Desombre) pour obtenir un reportage sur leur conflit et en réalisant une pièce de théâtre sur la C.I.P. Elles sont présentes aux côtés des entreprises de LIP de Besançon lors du Congrès confédéral de la C.F.D.T.

Le 8 et 9 octobre 1976, une rencontre nationale sur les conflits de longue durée se déroule dans l’entreprise. Pendant deux ans, elles réussiront à tenir le conflit malgré de sérieuses difficultés.

En 1977, la C.I.P. a vaincu : la confection est reprise par le groupe belge Velda. Les emplois sont majoritairement maintenus, les avantages acquis demeurent et une formation au sein de l’entreprise est décidée.

Victoire des ouvrières après 18 mois d’occupation

 






Les commentaires sont fermés